treizemoislasuite

Spirit of America

Classé dans : Non classé — 15 avril, 2010 @ 8:12

Le week end de Pâques nous a donné le vendredi en plus. Après avoir passé la visite médicale la veille pour notre visa permanent, on avait 4 jours de congé devant nous pour partir vers le sud, vers la ville de Boston dans le Massachusetts qui n’est qu’à 500km au sud de Montréal sur la côte atlantique.

Après avoir passé la fontière, tout le Vermont et un bout du New Hampshire il ne reste plus que quelques kilomètres pour arriver à Boston. Tout au long de la route vallonnée les paysages semblaient ne pas varier. Champs à perte de vue, fermes et forêts, rivières et cours d’eau composaient principalement le parcours. Cette traversée avait des airs de road movie et on s’est mis un moment dans la peau de Jack Kerouac dont la ville natale, Lowell, ne se trouve pas loin de Boston. Cécile m’a fait découvrir cet auteur et poète américain, mort en 69 et précurseur de la génération Beatnik. Son livre  »Sur la route », écrit d’une traite en 57, est une ode au voyage sans but et sans ressources, au Jazz et à l’amitié.

Sur la route

Bon, côté ressource on n’est pas parti sans rien et on comptait quand même visiter Boston. On laissera donc Jack en Floride où il repose en ayant tout de même une pensée pour lui. 

Après 5 heures d’autoroute longiligne en mode pépère sans trop appuyer, j’aime bien rouler tranquillement pas vite pour qu’on profite du trajet, on voit déjà au loin les buildings de Boston.

boston1.jpg

Le centre ville est une sorte de presqu’île entourée du port de commerce et de plusieurs parcs. On passe le premier pont qui mène au centre. Le temps est suberbe, pas un nuage et un beau soleil qui sera là tout le week-end. 

L’hotel est à deux pas du front de mer, c’est pas mal pour se balader le soir.

hotel.jpg

Il y a quelques années, la ville a fait passer l’autoroute en sous-sol ce qui a laissé la place à une belle esplanade. J’imagine ce que devait être l’accès au front de mer si on était obligé de traverser une quatre voies !

bostonnuit.jpg

Boston attire pas mal de touristes et les trolleys bus sont partout présents en ville.

trolley.jpg

statehouse.jpg

Si Boston est aussi célèbre aux US c’est que la ville a été le fief des indépendantistes. La Boston TEA party  (TaxEnoughAlready) y est né. J’adore les anciens cimetières ou reposent ensemble indépendentistes et loyalistes. Les tombes font vraiment penser à celles qu’on trouve dans les bons films d’horreur. Certaines datent du 17ème siècle. 

graves.jpg

Ce bon vieux Benjamin Franklin y est aussi né en 1706, celui qui signera l’indépendance du pays 77 ans plus tard.

franklin.jpg

L’université de Harvard est aussi pas mal prestigieuse. Barack Obama, Georges Bush et Franklin Roosevelt en sont sortis. On a passé du temps sur le campus à buller à l’ombre des arbres et à matter les étudiants.

harvard.jpg

Le quartier que j’ai préféré c’est le quartier italien où j’ai déclaré forfait devant une pizza de 12 pouces !

italie.jpg

En fait, c’est parce que je me réservais pour la spécialité de Boston : les fruits de mer !

march1.jpg

homards.jpg

Un plateau avec 3 sortes d’huîtres; mes préférées, celles de la côte est, charnues, iodées et pleines de saveurs. Sans oublier les clams !

fruitsdemer.jpg

C’est un plaisir que de déambuler au gré des rues, au son de My Way interprétée par une série de cloches, ça donne des envies de danser.

http://www.dailymotion.com/video/xcwx3h

street.jpg

Les Bostonniens sont des gens qui aiment larver au bord de l’eau par beau temps et c’est à Charles River et dans le parc de l’esplanade qu’on pratique la flemardise de manière ostentatoire et sans scrupule. Des gens fréquentables en quelque sorte.

riverside2.jpg

riverside1.jpg

Les Français sont très bien accueillis. Moi je trouve ça normal.

march2.jpg

Qu’on se le dise, la Guiness est bien meilleure à Boston qu’à Montréal.

pub.jpg

C’était l’bon temps ce week-end là mais lundi matin ça rigolait plus : au boulot les Bostonniens, non mais! Du coup, nous, les ambiances corvée, costards cravates, tailleurs et gueule de début de semaine ça nous plaisait plus trop… C’était le moment parfait pour quitter la ville et se promener au bord des plages, juste à quelques kilomètres au nord de Boston.

On s’est fait dire que celle d’Ipswich, Crane Beach, était la plus belle.

 ipswitch.jpg

Aprés ce bol d’air marin, il ne restait plus qu’à repartir vers Montréal en musique de chambre.

http://www.dailymotion.com/video/xcwxht

Stéphane. Cécile pour les photos et les vidéos. 

 

12345...13
 

シンカ |
clochetteadublin |
Ghaziabad and other cities ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | journaldunvoyageur2
| Résidence Hacienda à Argelè...
| cyrilleauquebec